Bureau de Moscou : +7 499 705 65 58
voyage@carelie.ru

Carélie

Informations générales sur la Carélie

Division administrative de la République de Carélie

La Carélie est un sujet fédéral de la fédération de Russie qui se situe dans la partie nord-est du pays. Cette république est bordée au nord pas la mer Blanche et la péninsule de Kola, à l’ouest par la Finlande, au sud par les oblasts de Leningrad et de Vologda et par celui d’Arkhangelsk à l’est. Sa situation au sein de la Russie, et sa proximité avec St. Pétersbourg au sud-est, lui permettent d’échanger plus facilement avec le reste de l’Europe. Son territoire de 172 400 Km2 (Soit 1/3 de la France) est divisé en 16 districts et 2 zones urbaines.

Démographie

Malgré son importante superficie, la Carélie n’est pas très peuplée. Les 634 000 habitants de la république sont repartis dans plus de 600 villes et villages. Avec ses 269 000 habitants, Petrozavodsk est la plus grande ville. Elle est capitale, le principal centre urbain de la république, et se situe dans le sud, au bord du lac Onega. 75% de population habite en zone urbaine. La densité de population est faible (environ 3,5 hab./km2). Les russes (82%), les caréliens (8%) et les autres ethnies qui peuplent ce grand territoire n’occupent donc pas totalement l’espace, laissant ainsi à la nature toute la place dont elle a besoin pour s’exprimer.

Relief

La Carélie est principalement recouverte de plaines vallonnées. De nombreuses zones marécageuses sont disséminées sur le territoire. Elles deviennent de plus en plus fréquentes en allant vers l’est, à mesure que le relief diminue. Situé dans le nord-est de la Carélie, le massif de Maanselkia domine la région, avec une hauteur moyenne de 300 à 400 mètres. Il s’étend vers la Finlande et la région de Mourmansk.

Il est impossible de parler de la Carélie, sans évoquer ses lacs et ses rivières, qui façonnent ses paysages uniques. 27 000 rivières irriguent l’ensemble de la république, et se faufilent entre les collines avant de se jeter dans la mer Baltique ou la mer Blanche. Elles traversent parfois un des 60 000 lacs. On dit qu’il y a d’avantage de lac en Carélie, qu’en Finlande ou qu’au Canada. Au sud, les lac Ladoga et Onega sont les plus grands lacs d’Europe. La région à été modelée par les mouvements d’anciens glaciers qui se trouvaient ici autrefois. Les passages de ces derniers sont encore visibles, et ont profondement influencé le relief de la Carélie. La fonte de ces glaciers a engendré la création de ces milliers de lacs aux formes et aux tailles diverses et de ces étonnantes îles.

Climat de la Carélie

La Carélie dispose d’un climat continental même si l’influence océanique, due à sa proximité avec la mer Baltique peut se faire ressentir dans la partie ouest. Avec des températures allant de -10°C en janvier à 16°C en juillet, elle bénéficie d’hivers rigoureux et d’étés relativement doux et courts. La région étant assez humide, les averses ne sont pas rares en été et les chutes de neige peuvent être importantes en hiver. Dans le sud de la Carélie, le taux d’humidité relativement élevé peut donner cependant une impression de chaleur durant la période estivale et en 2010, Petrozavodsk a vu le thermomètre grimper jusqu’à 34°C.

Ressources naturelles

De son ancienne activité volcanique et tectonique, la Carélie a hérité d’un sol riche en minéraux. Quartz, granit, marbre, fer, titane, mica, shungite, or, diamants et d’autres métaux rares sont extraits et exportés. L’exploitation forestière et l’industrie du bois de manière générale sont parmi les principales activités de la république.

Les lacs et rivières abritent de nombreuses espèces de poisson, qui avec les nombreux animaux qui peuplent les forets et les prairies de Carélie, constituent une source d’alimentation essentielle. Le climat n’est pas très favorable à l’agriculture, mais les habitants ont su utiliser ce grand territoire pour élever plusieurs espèces (bovins, porcins, truites…).

Leave a Reply