Bureau de Moscou : +7 499 705 65 58
voyage@carelie.ru

Carélie

Que voir ? Les « must-see »

Kiji

Au milieu du lac Onega, situé sur la petite île du même nom, se dresse le splendide ensemble religieux de Kiji (Kijskii Pogost). Datant de 1764, l’église de la Transfiguration en est le bâtiment le plus remarquable. Ses 22 bulbes argentés reposent sur un édifice construit principalement en bois de sapin et sans clous. Une véritable prouesse technique, merveilleusement bien conservée. Sur le reste de l’île, les nombreuses anciennes maisons du village de Yamka et d’autres bâtiments aux alentours valent également le détour. Ce site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1990.

Monastère de Valaam

Dans le nord du lac Ladoga, le plus grand lac d’Europe, le petit archipel des îles Valaam abrite un monastère toujours en activité. Fondé au moyen âge et constitué de nombreuses églises et d’une cathédrale, il est situé dans un cadre naturel envoûtant. Les chants religieux « znamenny » des moines sont uniques et célèbre en-dehors de Russie.

Monastère Solovetski

Avec Kiji et le monastère de Valaam, le monastère Solovetski constitue le dernier élément de l’anneau d’or de Carélie. Les moines orthodoxes l’ont fondé au 15eme siècle sur les îles Solovki, dans la mer Blanche. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site est entouré d’imposants murs. Le kremlin abrite plusieurs édifices remarquables dont la cathédrale de la Transfiguration. Les moines ont su développer l’îles, tout en respectant la nature. On trouve également un labyrinthe et un musée dans le goulag qui se trouvait autrefois sur l’île.

Parcs nationaux de Carélie

La Carélie possède d’immenses zones protégées. Dans ces parcs nationaux, la vie sauvage est préservée, et les paysages pittoresques sont impressionnants. La nature est bien évidemment un des principaux attraits de cette région.

Leave a Reply